La musique à l’heure du digital : CO²- Cycle de Lieder

samedi 09 mars 2019 à 20h30 Théâtre de Bayonne Achetez vos billets
dimanche 10 mars 2019 à 17h Théâtre de Bayonne Achetez vos billets

Tarifs

  • Plein : 18€ 
  • Abonnés SnSA : 16€     
  • Groupe (à partir de 10 personnes minimum) et étudiants (+ 22 ans) : 10€ par personne, paiement porté par une structure type association, CE, etc.
  • Moins de 22 ans et élèves CRR (hors pratiques amateurs) : gratuit
  • Formule Piccolo : 15€ (1 adulte + 1 élève du CRR) ou 20€ (2 adultes + 1 élève du CRR) sur présentation d’un justificatif
  • Abonnés Impro : 10€ (sur présentation de la carte Abonnés Impro)

Infos et billetterie : www.scenenationale.fr  

Distribution

Comédien / Jean-Charles Dumay
Vocaliste / Janice Isabel Jackson
Musiciens de l’OSPB
Set électroacoustique, capteurs électromagnétique, piano numérique, tams, bols chantants / Anne-Gabriel Debaecker
Acoustique piano, percussion, laptop / Patrick Defossez
Dispositif vidéo / Mathieu Chamagne

En quelques mots

En partenariat avec la Scène nationale Sud-Aquitain, un projet porté par Patrick Defossez et l’association 2d’Lyres.

Fruit d’un échange culturel avec le Canada, CO² – Cycle de Lieder met en scène le mot, la plasticité des mots, tout autant que celle du sonore et du visuel, et promeut l’interaction concrète du public sur l’œuvre elle-même, grâce aux technologies multimédias … ici, le public fait son opéra…

« Le voyage « solitaire » d’un être face à sa mue numérique, entretenant l’entente muette entre deux forces intérieures, le réel et son double de synthèse, se cherchant et se fuyant sans cesse. Passera-t-il sous peu du mammifère au numérifère ?
CO² – Cycle de Lieder propulse en interrogeant la complexité de notre société, un polar original, surréaliste et futuriste de Jean-Bernard Pouy. Nous faut-il en rire ou pleurer ? A moins qu’il ne faille juste préserver la multivoque, glisser sans cesse de la farce à la tragédie. Ainsi la création CO² – Cycle de Lieder percute-t-elle le présent. L’œuvre évolue en direct par le biais de jeux épistolaires, devenant scripts imagés via des interfaces. Le public co-participe à cette écriture plurielle et a ainsi la possibilité de modifier la communication musicale conventionnelle, d’influencer le cours même de l’œuvre en train de s’incarner au sein d’un nouvel espace d’empathie collective.
Alors CO² – Cycle de Lieder : un nouveau Jeu de société ? » Patrick Defossez.

Toutes les infos artistiques sur http://www.2dlyres.net/carnet. 

Patrick Defossez

Polyphoniaque ? Assurément ! De formation classique complète (Académie et Conservatoire en France et en Belgique, obtention des D.E. & C.A. Ministère de la Culture,1er Prix de composition à l’unanimité dans la classe de Claude Ballif, …) augmentée d’un parcours jazz/musiques improvisées (Berklee School de Boston USA) et de nombreux stages spécialisés (IRCAM), il est d’une part, un compositeur pluri-esthétique inscrit dans la vie de la création sonore contemporaine (Ensemble Intercontemporain, commandes publiques d’écriture, …) et d’autre part, un interprète actif de la scène de la création improvisée, investi dans les démarches improvisationnelles transversales incorporant peu ou prou les moyens musicaux numériques actuels. Il enseigne la composition musicale multidimensionnelle : classique contemporaine, les musiques mixtes (nouvelles technologies musicales) ainsi que l’improvisation sous toutes ses formes au Conservatoire du Pays Basque Maurice Ravel.

En tant que compositeur, il privilégie un Art des Compositions, une “polyphonie de styles” entre les langages structurés de la musique “savante” contemporaine écrite, de la musique électroacoustique, de la musique mixte (l’instrument acoustique associé à la lutherie électronique) à celle beaucoup plus “volatile” de l’improvisation. En tant qu’interprète, il privilégie le piano contemporain, mixte et improvisé, en solo ou en formation. Il promeut les nouvelles rhétoriques et techniques liées au piano d’aujourd’ouï, s’attache aux interactions entre mondes sonores instrumentaux et électroacoustiques. Sans oublier l’interprétation en lien avec les arts poétiques, les œuvres vidéastes et les arts filmiques, les arts plastiques (peintures, sculptures). Il est également membre du réseau français de la création musicale Futurs composés.